covid-19

Màj le 26/10/2020

 

Cette page dédiée au Covid-19 a été créée pour vous apporter les informations importantes sur les mesures de protection à observer et les différents outils mobilisables.
Toutes ces informations sont cependant évolutives en fonction des directives nationales et de l'évolution de la pandémie.

Nous restons évidemment joignables pour vous accompagner dans l'organisation de votre activité et la protection de vos salariés.

Par téléphone : 03.89.21.00.20

Par courriel : accueil.zi@spst.fr

Via notre formulaire de contact

Vous reprenez tout ou partie de votre activité ?

Assurez vous d'y être autorisé, l'ouverture de certains établissements est actuellement toujours interdite.

Ensuite et au préalable de tout démarrage :

  • consultez vos représentants du personnel (IRP, CSE, CSSCT)

  • mettez à jour votre Document Unique d'évaluation des risques (DU)

  • mettez en place toutes les actions de prévention nécessaires par le biais de votre Plan de Continuité ou Plan de Reprise d'Activité (PCA/PRA)

  • informez et formez vos salariés aux nouvelles méthodes de travail.

Consulter le point "Mettre à jour son Document Unique d’Évaluation des risques (DU) et son Plan de Continuité d'Activité (PCA)" pour plus de détails.

Suspicion ou confirmation de CoViD-19 dans votre établissement ?

Le SPST Centre Alsace vous aide à y voir plus clair sur la démarche à suivre en cas de suspicion ou de détection de cas dans votre établissement  :

Besoin d'aide pour comprendre le protocole sanitaire (nouveau protocole publié le 16/10/2020) pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise ?

 

Contactez-nous via notre formulaire de contact pour obtenir de l'aide dans la rédaction de vos documents.

downloadO.png

Fiche Outil n°11 - COVID-19 : Évaluation du risque et plan de continuité/reprise d'activité

downloadO.png

Fiche Outil n°8b - Trame de plan d'action spécifique COVID-19

downloadO.png

Fiche Outil n°8a - Support pédagogique (DU, plan d'action, liste des postes à risques)

downloadO.png

Fiche Conseil n°30a - CoViD-19 : Gestion des suspicions de cas

downloadO.png

Fiche Conseil n°30b - CoViD-19 : Tableau de recensement de cas contact

downloadO.png

Fiche Conseil n°28 - CoViD-19 : Nettoyage et désinfection

downloadO.png

Fiche Conseil n°31a - CoViD-19 : Assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise - cas général

downloadO.png

Fiche Conseil n°31b - CoViD-19 : Assurer la santé et la sécurité des personnes vulnérables

downloadO.png

Affiche n°7 - CoViD-19 : Port des EPI

downloadO.png

Affiche n°8 - CoViD-19 : Aération

Consultez les rediffusions de nos webinaires concernant la reprise d'activité dans certains secteurs particuliers (petits commerces, petite enfance, coiffure, ....) ou sur certaines thématiques (les risques psycho-sociaux, ...)

Informations générales

Assurer le nettoyage des locaux de travail


Les coronavirus survivent quelques heures sur des surfaces inertes sèches et jusqu’à 6 jours en milieu humide. Dans le doute, il faut considérer que toutes surfaces ou objets sont potentiellement contaminés pendant cette période pandémique. Pour limiter le risque de contact avec des surfaces contaminées, en plus du nettoyage habituel des locaux, un nettoyage plus fréquent des surfaces en contact avec les mains est préconisé (espaces de convivialité, rampes d’escalier, poignées de portes, boutons d’ascenseurs, …). Les produits de nettoyage habituels peuvent convenir puisque le COVID-19 est entouré d'une enveloppe de lipides facilement dégradés par les tensioactifs contenus dans les savons, les dégraissants, les détergents et les détachants. Dans le cadre de bureaux partagés, des lingettes ménagères ou des produits ménagers compatibles avec les surfaces nettoyées peuvent être mis à disposition des utilisateurs pour le nettoyage des claviers, souris, téléphones, terminal, … Il faudra s’assurer :

  • de l’approvisionnement en quantité suffisante de fournitures (sacs plastiques, produits de nettoyage…),
  • du ramassage régulier des poubelles,
  • du respect des mesures de précaution liées à l'utilisation des produits chimiques.
L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) et le réseau des Centres antipoison (CAP) ont en effet recensé de nombreux appels aux centres antipoison, pour un motif associé au COVID-19. Plusieurs recommandations de sécurité sont donc à rappeler :
  • ne pas mélanger des produits nettoyant et désinfectant (notamment eau de javel et détartrant),
  • lors de l'utilisation ou de la fabrication de produits, respecter rigoureusement les indications et porter les protections adaptées,
  • reporter les informations du produit sur les contenants reconditionnés,
  • ne pas nettoyer les aliments à l'eau de javel,
  • ne pas utiliser des produits nettoyant et désinfectant de surfaces pour l'hygiène corporelle.
Consulter le document de synthèse et le communiqué de presse pour connaitre l'ensemble des informations et recommandations. Pour vous aider à y voir plus clair, le SPST Centre Alsace a synthétisé ces informations dans la Fiche Conseil n°28 - CoViD-19 : Nettoyage et désinfection. Numéro d'urgence du centre antipoison de Nancy, disponible 24h/24 : 03.83.22.50.50.




Quelles sont les actions de soutien (économiques, organisationnelles et psychologiques) mises en place pour les entreprises et les salariés


Les entreprises dont l'activité a été réduite ou qui ont été contraintes de fermer peuvent recourir au chômage partiel : rendez-vous sur le site du gouvernement pour effectuer une demande. Téléchargez le dépliant "activité partielle" pour en savoir plus. Le report d'échéances sociales et/ou fiscales (URSSAF, impôts) : voir le communiqué de presse du 13/03/20. Des solutions de garde pour les parents d'enfants de moins de 16 ans : depuis le 1er mai, le dispositif d'indeminisation pour les parents contraints de gader leur enfant a évolué pour les salariés. Les personnes concernées, qui ne peuvent pas bénéficier du télétravail, sont placées en activité partielle par leur employeur qui leur versera une indemnisation.
Cette nouvelle disposition ne concerne pas les travailleurs indépendants, les fonctionnaires et les agents contractuels de droit public qui continuent à être indemnisés dans les conditions initiales auprès de l'Assurance Maladie. Toutes les mesures de soutien des entreprises du Grand-Est impactées par le COVID-19 sont détaillées sur le site de la DIRECCTE Grand-Est. Le dispositif d'Aide Psychologique pour les Entrepreneurs en Souffrance Aiguë (APESA) : les chefs d'entreprises qui adhèrent au SPST Centre Alsace pourront bénéficier, s'ils le souhaitent, d'une prise en charge psychologique, rapide, gratuite et confidentielle par des psychologues spécialisés. La celllule d'écoute et de soutien psychologique aux chefs d'entreprise : un numéro vert a été mis en place afin d'apporter une première écoute et un soutient psychologique aux chefs d'entreprise en détresse. 0 805 65 505 0, ouvert 7j/7, de 8h à 20h. Des mesures spécifiques existent pour les soignants. Celles-ci sont détaillées dans le chapitre suivant :"Recommandations spécifiques".




Vous vous posez des questions sur le COVID-19


De nombreuses informations circulent sur le COVID-19. Voici plusieurs sources officielles et régulièrement mises à jour sur lesquelles vous pouvez vous appuyer. Obtenir des informations générales sur le COVID-19 : des questions/réponses apportées par des médecins et scientifiques sont accessibles sur le site du Ministère de la Solidarité et de la Santé (origine du virus, symptômes, modes de transmission, ...). Informations spécifiques au Haut-Rhin : consulter les actualités du Préfet et des Sous-Préfets du Haut-Rhin afin de connaitre les mesures spécifiques du département. Suivre l'évolution de l'épidémie : rendez-vous sur le site de Santé Publique France pour suivre l'évolution de l'épidémie de COVID-19 et connaitre les définitions des cas contacts, cas possibles, cas probables, cas étroits, ... Questions/réponses pour les salariés et employeurs : le Ministère du Travail répond aux questions que se posent les employeurs (télétravail, utilisation de masques périmés, responsabilité de l'employeur, ...) et les salariés (déplacements, contact avec du public, collègue contaminé, ...). Consulter les fiches conseils métiers pour les salariés et les employeurs : le Ministère du Travail a publié plusieurs fiches conseils métiers afin d'apporter aux employeurs et aux salariés des informations techniques précises et adaptées pour la mise en œuvre de mesures de protection Questions/réponses pour les personnes en situation de handicap : le Secrétariat d'Etat auprès du Premier ministre chargé des Personnes Handicapées répond aux questions des adultes et enfants en situation de handicap, des familles et proches aidants et des professionnels médico-sociaux (maintien de rémunération, transports adaptés, accès aux droits, …). Des exceptions existent pour les soignants et la fonction publique. Celles-ci sont détaillées dans le chapitre suivant : "Recommandations spécifiques".




Quelles sont les mesures à prendre pour protéger la santé de vos salariés


Nous vous rappelons que toute personne malade doit rester confinée chez elle. Dans le cadre de la gestion de la crise épidémique de COVID-19, le Ministère du Travail a publié, à destination des employeurs, un protocole national assurant la protection de la santé et de la sécurité des salariés en entreprise, énumérant les mesures recommandées à partir du 1er septembre 2020. Après avoir réévalué ses risques, l'employeur doit notamment :

  • informer le CSE et rédiger des notes de services communiquées au personnel
  • prêter une attention particulière aux salariés à risque,
  • mettre en place et faire respecter les règles de distanciation (1 mètre minimum), les gestes barrières et les mesures mises en place pour les salariés présents sur site,
  • mettre en place les équipements de protection individuelle (EPI) adaptés, notamment masques et visières en fonction des lieux de travail, des activités exercées et de la circulation du virus dans la région,assurer le nettoyage des locaux, sols et surfaces,
Ces différentes mesures sont plus détaillées dans les points suivants. Penser également à prévenir le risque d'agression. Dans cette situation de crise, travailler en contact avec le public expose les salariés à des risques accrus de violence et d'agression. Les actions de prévention sont à renforcer et à adapter aux circonstances actuelles (aménagement des espaces d'accueil, protection des salariés, engagement auprès des clients ou usagers, ...).




Quelles sont les règles liées au droit de retrait


Le droit de retrait permet au salarié de quitter son poste de travail si la situation de travail présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé (article L4131-1 du Code du travail). Le droit de retrait doit être exercé de telle manière qu’il ne puisse créer pour autrui une nouvelle situation de danger grave et imminent (article L. 4132-1 du Code du travail). Dans le contexte du COVID-19, si l'employeur met en œuvre les recommandations du gouvernement, le droit de retrait, ne peut en principe pas s'exercer. En revanche, si les recommandations ne sont pas suivies par l'employeur, alors le travailleur peut exercer son droit de retrait jusqu'à ce que celles-ci soient mises en œuvre. De son côté, l’employeur ne peut effectuer aucune retenue sur salaire, ni sanctionner un travailleur ou un groupe de travailleurs qui a exercé son droit de retrait de manière légitime. Mais lorsque l'exercice du droit de retrait est abusif, le travailleur s’expose à des retenues sur salaire ou des sanctions, voire un licenciement.




Mettre à jour son Document Unique d'évaluation des risques (DU) et son Plan de Continuité d'Activité (PCA)


Avant de pouvoir remprendre votre activité, vous devez mettre à jour votre Document Unique d'Evaluation des risques (DU) et mettre en place votre Plan de Continuité d'Activité (PCA). Mettre à jour son Document Unique (DU) : l'employeur doit réaliser une nouvelle évaluation des risques afin de tenir compte de l'épidémie et pour réduire au maximum les risques de contagion. Des mesures devront être prises telles que des actions d'information et de formation et la mise en place de moyens adaptés. Cette évaluation doit être retranscrite dans le document unique. Le ministère chargé du Travail insiste sur l’importance pour l’employeur d’associer, dans la mesure du possible, les représentants du personnel et le service de santé au travail dans le cadre de l’évaluation des risques professionnels et de la mise en place de mesures de prévention qui en découlent. Mettre en place un plan de continuité de l'activité (PCA) : le PCA regroupe toutes les actions à mener pour protéger les salariés et préserver le maintien de l'activité. Il n'est pas obligatoire, mais le code du travail oblige les employeurs à mettre en place des mesures de protection. L'ANACT détaille les différentes étapes nécessaires à l'élaboration du PCA. Renseignez-vous auprès de votre fédération et de vos syndicats pour connaitre leur position par rapport à une éventuelle reprise. Certains d'entre eux ont élaboré des guides de rédaction. Pour vous aider dans ces démarches, le SPST Centre Alsace a créé plusieurs documents supports et trames de rédaction, régulièrement mis à jour :

Contactez-nous via notre formulaire de contact pour obtenir de l'aide dans la rédaction de vos documents. Reportez-vous à la section « Recommandations spécifiques » située en bas de page pour obtenir des informations complémentaires concernant la mise en œuvre de mesures de protection spécifiques à votre activité.




Sensibiliser vos salariés et vos clients


Rappeler les mesures élémentaires de prévention du risque biologique :

  • respecter les règles de distanciation sociale (minimum 1m),
  • se laver les mains très régulièrement,
  • tousser ou éternuer dans son coude,
  • saluer sans se serrer la main (proscrire les embrassades),
  • utiliser des mouchoirs à usage unique,
  • porter un masque chirurgical quand on ne peut pas respecter la distanciation et quand on est malade.
Télécharger, imprimer et afficher les outils de prévention pour prévenir la transmission du virus :




Mettre en place des équipements de protection individuelle adaptés


Consultez nos Fiches Conseil n°31a, 31b et notre affiche dédiée pour connaître les recommandations de port des EPI du protocole national publié le 31/08/2020. Les masques de protection Il faut distinguer :

  • les masques chirurgicaux, destinés à éviter que celui qui le porte ne projette des gouttelettes (potentiellement contaminées) vers son entourage,
  • des masques de protection respiratoire de type FFP2, destinés à protéger celui qui le porte contre le risque d’inhalation d’agents infectieux.
Ces 2 masques ont, toutefois, des durées de vie limitées et représentent un risque de contamination s’ils ne sont pas correctement portés et retirés.
Par ailleurs, quel que soit le masque, une barbe (même naissante) en réduit l’étanchéité et diminue ainsi son efficacité globale. L’INRS a publié une affiche ainsi qu’une vidéo à propos de l’ajustement des masques jetables. Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter la FAQ du gouvernement qui répond à différentes questions sur les masques (normalisation des masques, protection, élimination, ...). Le Grand Est a également mis en place une plateforme pour permettre aux entreprises et artisans de la Région Grand-Est de s'approvisionner en masques et gels hydroalcooliques. Les masques grand publics (ou barrières) La pénurie de masques chirurgicaux et FFP2 a suscité la multiplication de tutoriels et patrons (parfois douteux) pour la confection de masques de protection. Ces masques "artisanaux" présentent un intérêt dans le cadre de la pénurie, l'AFNOR a mis à disposition un référentiel de fabrication de "masques barrières" visant à protéger la population saine, en complément des gestes barrières et de la mesure de distanciation.
Une plateforme de lien pour mettre à disposition ses confections ou trouver des masques barrières a également été mise en place. Dans tous les cas, le port d'un masque chirurgical ou grand public doit avoir lieu dans le strict respect des gestes barrières et des règles de distanciation physique. Il les complète mais ne les remplace pas ! Pour obtenir des informations sur les masques grand public (mise en place, entretien, ...), consulter la page dédiée mise en place par le gouvernement. Les gants : dans la plupart des situations de travail en entreprise, les mesures d’hygiène sont suffisantes. Si des gants doivent tout de même être portés pour éviter que les mains se contaminent au contact des surfaces, il convient d’être particulièrement vigilant : les gants se trouvent alors potentiellement contaminés et il faut donc impérativement respecter certaines mesures de protection :
  • ne pas porter les mains gantées au visage,
  • ôter ses gants en faisant attention à ne pas toucher la partie extérieure du gant,
  • jeter les gants dans une poubelle après chaque utilisation et
  • se laver les mains (ou réaliser une friction hydro-alcoolique) après les avoir ôtés.
Les visières : elles complètent le port de masque pour éviter les risques de contamination des yeux et du visage et peuvent être portées en remplacement du masque uniquement dans les ateliers dans lesquels des efforts physiques importants sont réalisés, si la ventilation/aération est conforme, la présence de personnes limitée




Organiser le télétravail


Le télétravail doit être favorisé pour les personnes vulnérables, et reste recommandé pour tous les postes qui le permettent, notamment dans les zones à forte circulation du virus. Afin d’éviter l’apparition de douleurs physiques, de troubles visuels ou de stress, il est important de ne pas négliger les conditions d’organisation et d’aménagement de son poste de travail, même lorsqu’on travaille chez soi ! C’est pourquoi nous avons publié la Fiche Conseil n°25 Comment organiser son télétravail.




Quelles sont les modalités actuelles de suivi médical des salariés


Dans la situation pandémique actuelle, le SPST Centre Alsace reste accessible par téléphone (03.89.21.00.20), par mail (accueil.zi@spst.fr) ou via le formulaire de contact de notre site. Les visites médicales prioritaires sont maintenues et assurées par les médecins du travail, d'abord par téléphone, puis en présentiel s'ils le jugent nécessaire. Dans tous les cas, nous continuons de traiter vos différentes demandes et y répondons à la mesure des textes de loi en vigueur. Malgré la parution de l’ordonnance du 1er avril 2020, nous ne sommes pas encore en mesure de réaliser de tests ni de prescrire d'arrêts de travail. Nous vous rappelons que toute personne malade doit rester confinée chez elle. En cas de symptômes (toux, fièvre, …), appelez votre médecin traitant ou le 15 (difficultés respiratoires). Un arrêt de travail vous sera prescrit si le diagnostic est posé.




Quelle est la conduite à tenir en cas de contact étroit


Selon le haut conseil de la santé publique (HCSP), vous êtes un cas contact étroit si, à partir de 48h précédant l’apparition des symptômes d’un cas confirmé :

  • vous avez partagé le même lieu de vie (famille, même chambre) ou
  • vous êtes amis intimes, voisins de bureau, voisins de transport, … et avez eu un contact direct, en face à face, à moins d’1 mètre ou pendant plus de 15 minutes ou
  • vous lui avez prodigué des soins ou
  • vous êtes personnel de laboratoire et avez manipulé ses prélèvements biologiques, en l’absence de moyens de protection adéquats.
Si vous êtes concerné, vous devez :
  • prendre contact avec votre employeur pour envisager la mise en place du télétravail,
  • prendre contact avec votre médecin traitant en l’absence de solution de télétravail. Celui-ci pourra prescrire un arrêt de travail s’il l’estime nécessaire.
Pour vous aider à y voir plus clair, le SPST Centre Alsace a synthétisé la démarche à suivre en cas de suspicion ou de détection de cas dans votre établissement, dans : Des exceptions existent pour les soignants et la fonction publique. Celles-ci sont détaillées dans le chapitre suivant : "Recommandations spécifiques". Source : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/arret-travail-covid-19_2.pdf




Gestion des locaux communs et vestiaires


Consulter la fiche conseils éditée par le Ministère du Travail : "Gestion des locaux communs et vestiaires", afin d'obtenir des informations techniques précises pour la mise en œuvre de mesures de protection.




Mettre en place des mesures particulières pour les personnes à risque


Le Décret n°2020-521 du 5 mai 2020 définit les critères permettant d'identifier les salariés vulnérables présentant un risque de développer une forme grave d'infection au COVID19. Pour en savoir plus, consulter notre Fiche Conseil n°31b. Salariés : depuis le 1er mai, le dispositif d'indemnisation pour les personnes à risque ou pour celles cohabitant avec ces personnes a évolué pour les salariés. Les personnes concernées, qui ne peuvent pas bénéficier du télétravail, sont placées en activité partielle par leur employeur qui leur versera une indemnisation.
Cette nouvelle disposition ne concerne pas les travailleurs indépendants, les fonctionnaires et les agents contractuels de droit public qui continuent à être indemnisés dans les conditions initiales auprès de l'Assurance Maladie. Employeurs : communiquez par tous les moyens à votre disposition (courrier, mail, téléphone, sms, …) la liste des pathologies à risque à l'ensemble de vos salariés et informez-les de la possibilité de disposer d'un arrêt de travail





Recommandations spécifiques

Travail dans les espaces verts


Consulter la fiche conseils métier face au Covid-19 éditée par le Ministère du Travail : "Travail sur un chantier de jardins ou espaces verts", afin d'obtenir des informations techniques précises et adaptées pour la mise en œuvre de mesures de protection.

Utiliser notre Fiche Outil n°8b Trame de plan d'action spécifique COVID-19, qui contient des recommandations générales ainsi que des recommandations spécifiques liées à votre activité. Se reporter à la question "Mettre à jour son Document Unique d'Evaluation des Risques (DU) et mettre en place son Plan de Continuité d'Activité (PCA)" pour obtenir plus de détails et télécharger cette trame, régulièment mise à jour.

Aide de l'Unep : l'Unep propose un modèle de Plan de Continuité de l'Activité (PCA) adapté au COVID-19 pour les entreprises du paysage. La trame générale ainsi que le plan de prévention sont en accès libre sur leur site internet. Une FAQ concernant le PCA ainsi qu'un kit pratique pour la reprise d'activité destiné aux TPE (une fiche de bonnes pratiques, une fiche chantier et un déroulé de reprise d'activité avec les actions à prévoir) sont également disponibles sur leur site internet.

Rendez-vous sur le site de la MSA pour connaitre toutes les mesures mises en place pour accompagner ses adhérents.




Agriculture, élevage et agroalimentaire


Consulter les fiches conseils métiers face au COVID-19 éditées par le Ministère du Travail :

  • "Travail dans l'arboriculture"
  • "Travail dans le maraîchage"
  • "Travail circuit court - amap - vente à la ferme"
  • "Activités agricoles"
  • "Chantiers de travaux agricoles"
  • "Travail saisonnier"
  • "Activité viticole et/ou de vinification"
  • "Travail dans la conchyliculture et la mytiliculture"
  • "Travail en cabinet vétérinaire"
  • "Travail en animalerie"
  • "Travail filière cheval"
  • "Travail dans l’élevage"
  • "Travail en abattoir"
afin d'obtenir des informations techniques précises et adaptées pour la mise en œuvre de mesures de protection. Utiliser notre Fiche Outil n°8b Trame de plan d'action spécifique COVID-19, qui contient des recommandations générales ainsi que des recommandations spécifiques liées à votre activité. Se reporter à la question "Mettre à jour son Document Unique d'Evaluation des Risques (DU) et mettre en place son Plan de Continuité d'Activité (PCA)" pour obtenir plus de détails et télécharger cette trame, régulièment mise à jour. Procédure de demande d’arrêt de travail pour les personnes à risque : si vous êtes une personne à risque, et en l'absence de solution de télétravail, vous pouvez bénéficier d'un arrêt de travail. Si vous êtes en affection de longue durée (ALD) ou une femme enceinte au 3eme trimestre, vous pouvez faire la demande via le téléservice " declare2.msa.fr", proposée par la Mutualité sociale agricole (MSA) aux assurés du régime agricole. Dispositif Agri’écoute : le dispositif d’écoute de la MSA est à disposition des personnes isolées ou en situation de détresse. Accessible à tout moment, il permet de dialoguer de façon confidentielle avec un professionnel. Le service Agri’écoute est joignable au 09.69.39.29.19. Rendez-vous sur le site de la MSA pour connaitre toutes les mesures mises en place pour accompagner ses adhérents.




Travail dans la filière bois


Plan de continuité de l'activité et bonnes pratiques : si vous devez maintenir votre activité dans le contexte de la pandémie de Covid-19, un guide réalisé par les parties prenantes au CSF bois a été mis en ligne afin de faciliter votre organisation. Utiliser notre Fiche Outil n°8b Trame de plan d'action spécifique COVID-19, qui contient des recommandations générales ainsi que des recommandations spécifiques liées à votre activité. Se reporter à la question "Mettre à jour son Document Unique d'Evaluation des Risques (DU) et mettre en place son Plan de Continuité d'Activité (PCA)" pour obtenir plus de détails et télécharger cette trame, régulièment mise à jour.




Fonction publique


Utiliser notre Fiche Outil n°8b Trame de plan d'action spécifique COVID-19, qui contient des recommandations générales à mettre en place dans votre établissement. Se reporter à la question "Mettre à jour son Document Unique d'Evaluation des Risques (DU) et mettre en place son Plan de Continuité d'Activité (PCA)" pour obtenir plus de détails et télécharger cette trame, régulièment mise à jour. La DGAFP a publié des questions/réponses à destination des employeurs et des agents publics (continuité des services publics, droit de retrait, ...). Le télétravail : chaque employeur public contribue à lutter contre la diffusion du COVID-19, en mettant systématiquement en place le télétravail, lorsque le poste le permet. En cas d’impossibilité de télétravailler, l’agent est placé par son employeur en autorisation spéciale d’absence (ASA). Seuls les agents publics participant aux plans de continuité de l’activité en présentiel, se rendent effectivement sur leur lieu de travail. Plan de Continuité de l’Activité (PCA) : depuis le 15 mars, des plans de continuité de l’activité (PCA) sont mis en place dans chaque ministère et/ou structure publique. Les agents les plus vulnérables, tels que définis par le Haut conseil de la santé publique, et les personnes malades ne peuvent participer à un PCA en présentiel. En cas de contact étroit : pour les administrations qui travaillent en plan de continuité d’activité (PCA), les cas contacts peuvent le cas échéant travailler, à condition de surveiller leurs symptômes et de porter un masque. Congés maladie : en application de l’article 8 de la loi n° 2020-290 du 23 mars 2020, les délais de carence en cas de congés pour maladie - un jour dans le secteur public et trois jours dans le secteur privé - sont suspendus à partir de la date de publication de la loi et jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire.




Travail dans le BTP


Plan de continuité de l'activité et bonnes pratiques : si vous devez maintenir votre activité (interventions d’urgence, maintenance ou dépannage) dans le contexte de la pandémie de COVID-19, l’OPPBTP met à disposition une aide à l’établissement du plan de continuité des activités (PCA) afin de faciliter votre organisation. Utiliser notre Fiche Outil n°8b Trame de plan d'action spécifique COVID-19, qui contient des recommandations générales ainsi que des recommandations spécifiques liées à votre activité. Se reporter à la question "Mettre à jour son Document Unique d'Evaluation des Risques (DU) et mettre en place son Plan de Continuité d'Activité (PCA)" pour obtenir plus de détails et télécharger cette trame, régulièment mise à jour. Check-list pratiques de l'OPPBTP : l’OPPBTP a créé des Check-list en 10 points afin de vous aider à préparer vos reprises de chantier et à évaluer les conditions d’intervention. Fiches conseils de l’OPPBTP : port du masque, contact tracing et personnes vulnérables, publiées le 21/10/20.




Professionnels de santé


Consulter les fiches pratiques : plusieurs fiches comprenant des recommandations, procédures et check-list sont disponibles pour la médecine de ville, les urgences et la réanimation. Utiliser notre Fiche Outil n°8b Trame de plan d'action spécifique COVID-19, qui contient des recommandations générales ainsi que des recommandations spécifiques liées à votre activité. Se reporter à la question "Mettre à jour son Document Unique d'Evaluation des Risques (DU) et mettre en place son Plan de Continuité d'Activité (PCA)" pour obtenir plus de détails et télécharger cette trame, régulièment mise à jour. Soignants à risque et cas de contact étroit: des mesures particulières sont appliquées aux soignants à risque de COVID-19 graves afin d’assurer la continuité du service tout en les protégeant au maximum. La pertinence de ces mesures devra être évaluée au cas par cas en lien avec la médecine du travail de l’établissement en fonction de la gravité de la pathologie et de son évolutivité :

  • les retirer dans la mesure du possible des services à risque : service d’urgence, service de réanimation, service d’accueil,
  • dans le cas contraire, il convient d’éviter le contact avec des patients dont le diagnostic biologique n’aurait pas été fait. Ce point est particulièrement important en phase épidémique.
Pour cela, des mesures de prévention renforcées doivent être adoptées pour ces personnes:
  • renforcer les consignes,
  • donner la consigne du port d’un masque chirurgical toute la journée dans le respect des conditions d’utilisation, de tolérance et de changement/manipulation,
  • considérer que le masque de protection respiratoire filtrant FFP2 est difficile à porter toute la journée et qu’un masque chirurgical bien porté est plus adapté qu’un masque FFP2 incorrectement porté,
  • inciter à mettre en place une double barrière (port d’un masque par le patient présentant des signes d’infections respiratoire et ORL et le soignant),
  • réserver les masques FFP2 aux situations d’exposition particulière à risque (intubation, ventilation, prélèvement respiratoires, endoscopies, kinésithérapie…) ou exclure ces personnels de ces taches particulières.
La même procédure doit être appliquée pour les soignants cohabitant avec une personne vulnérable et pour les cas contact. Source : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/arret-travail-covid-19_2.pdf (annexe 2)

Arrêt de travail des soignants : les professionnels de santé n’ont pas accès au téléservice "declare.ameli.fr". Ils doivent se rapprocher de la médecine du travail de leur établissement, ou à défaut d’un médecin de ville. La CPAM a dédié un numéro spécial pour les soignants afin qu'ils puissent bénéficier d'un arrêt de travail : 0 811 707 133. Dispositif d'aide : un dispositif d'accompagnement psychologique est proposé par l'association Soins aux Professionnels de Santé. Un numéro vert gratuit ( 0 805 232 336)ainsi qu'une application mobile gratuite (plateforme SPS) ont été mis en place.




Travail dans la métallurgie


Plan de continuité d’Activité et mesures de prévention : l’UIMM a publié sur son site un guide rappelant les mesures de prévention à mettre en œuvre dans les entreprises de la métallurgie. Utiliser notre Fiche Outil n°8b Trame de plan d'action spécifique COVID-19, qui contient des recommandations générales ainsi que des recommandations spécifiques liées à votre activité. Se reporter à la question "Mettre à jour son Document Unique d'Evaluation des Risques (DU) et mettre en place son Plan de Continuité d'Activité (PCA)" pour obtenir plus de détails et télécharger cette trame, régulièment mise à jour.




Propreté, réparation et maintenance


Consulter les fiches conseils métiers face au COVID-19 éditées par le Ministère du Travail :

  • "Prestataire d’entretien de locaux"
  • "Travail dans la collecte des ordures ménagères (OM)"
  • "Employé de centre de tri ou d'incinération"
  • "Travail dans la blanchisserie industrielle"
  • "Agent de maintenance"
  • "Location de matériel et d'engins"
  • "Plombier – Installateur sanitaire"
  • "Travail dans le dépannage – Intervention à domicile"
  • "Travail dans un garage"
  • "Travail dans une station service"
afin d'obtenir des informations techniques précises et adaptées pour la mise en œuvre de mesures de protection. Bonnes pratiques à destination des services de l'automobile, du cycle et du motocyle : un guide de bonnes pratiques pour la prévention de la propagation du COVID-19 a été conçu par les partenaires sociaux de la branche des services de l'automobile. Utiliser notre Fiche Outil n°8b Trame de plan d'action spécifique COVID-19, qui contient des recommandations générales ainsi que des recommandations spécifiques liées à votre activité. Se reporter à la question "Mettre à jour son Document Unique d'Evaluation des Risques (DU) et mettre en place son Plan de Continuité d'Activité (PCA)" pour obtenir plus de détails et télécharger cette trame, régulièment mise à jour.




Commerce de détail, restauration et hôtellerie


Consulter les fiches conseils métiers face au COVID-19 éditées par le Ministère du Travail :

  • "Travail en pharmacie"
  • "Travail en boucherie, charcuterie, traiteur"
  • "Travail en drive"
  • "Travail en caisse"
  • "Travail dans un commerce de détail alimentaire"
  • "Travail dans un commerce de détail non alimentaire"
  • "Vendeur conseil"
  • "Travail en boulangerie"
  • "Travail dans la restauration collective ou la vente à emporter"
  • "Travail dans l'hôtellerie - femme et valet de chambre"
  • "Réceptionniste ou veilleur de nuit"
afin d'obtenir des informations techniques précises et adaptées pour la mise en œuvre de mesures de protection. Utiliser notre Fiche Outil n°8b Trame de plan d'action spécifique COVID-19, qui contient des recommandations générales ainsi que des recommandations spécifiques liées à votre activité. Se reporter à la question "Mettre à jour son Document Unique d'Evaluation des Risques (DU) et mettre en place son Plan de Continuité d'Activité (PCA)" pour obtenir plus de détails et télécharger cette trame, régulièment mise à jour.

Nouveau protocole sanitaires pour les restaurants, applicable sur tout le territoire depuis le 17/10 : il introduit de nouvelles obligations : 6 personnes max par table, cahier de rappel, …




Soins esthétiques à la personne (coiffure, onglerie, esthétisme)


Guide de bonnes pratiques de sécurité sanitaire pour les coiffeurs : un guide comportant plusieurs recommandations pour la branche de la coiffure a été réalisée par les partenaires sociaux. Utiliser notre Fiche Outil n°8b Trame de plan d'action spécifique COVID-19, qui contient des recommandations générales ainsi que des recommandations spécifiques liées à votre activité. Se reporter à la question "Mettre à jour son Document Unique d'Evaluation des Risques (DU) et mettre en place son Plan de Continuité d'Activité (PCA)" pour obtenir plus de détails et télécharger cette trame, régulièment mise à jour.




Métiers de l'enseignement


Consulter le site du Ministère de l'Education Nationale et de la Jeunesse pour vous tenir informé du dernier protocole sanitaire pour la rentrée 2020.




Travail en intérim


Consulter la fiche conseils métier face au COVID-19 éditée par le Ministère du Travail : "Travail dans l'intérim", afin d'obtenir des informations techniques précises et adaptées pour la mise en œuvre de mesures de protection. Utiliser notre Fiche Outil n°8b Trame de plan d'action spécifique COVID-19, qui contient des recommandations générales ainsi que des recommandations spécifiques liées à votre activité. Se reporter à la question "Mettre à jour son Document Unique d'Evaluation des Risques (DU) et mettre en place son Plan de Continuité d'Activité (PCA)" pour obtenir plus de détails et télécharger cette trame, régulièment mise à jour.




Aide à domicile


Consulter la fiche conseil métier face au Covid-19 éditée par le Ministère du Travail : "Aide à domicile", afin d'obtenir des informations techniques précises et adaptées pour la mise en œuvre de mesures de protection.




Transport, logistique


Consulter les fiches conseils métiers face au COVID-19 éditées par le Ministère du Travail :

  • "Préparateur de commande dans un entrpôt logistique"
  • "Chauffeur Livreur"
  • "Taxi ou conducteur de VTC"
afin d'obtenir des informations techniques précises et adaptées pour la mise en œuvre de mesures de protection.

Entreprises de transports de fond et traitement de valeurs : un guide de bonnes pratiques pour la prévention de la propagation du COVID-19 a été conçu par les organisations patronales du secteur, en concertation avec les organisations syndicales, les ministères de l’intérieur, des transports, du travail et de santé.

Entreprises du transport routier de marchandises et des prestations logistiques : un guide de bonnes pratiques pour la prévention de la propagation du Covid-19 a été conçu par les partenaires sociaux sous l’égide des ministères des transports et du travail.

Utiliser notre Fiche Outil n°8b Trame de plan d'action spécifique COVID-19, qui contient des recommandations générales ainsi que des recommandations spécifiques liées à votre activité. Se reporter à la question "Mettre à jour son Document Unique d'Evaluation des Risques (DU) et mettre en place son Plan de Continuité d'Activité (PCA)" pour obtenir plus de détails et télécharger cette trame, régulièment mise à jour.




Industrie, production


Consulter les fiches conseils métiers face au COVID-19 éditées par le Ministère du Travail :

  • "Ouvrier de production"
  • "Personnel de bureau rattachés à la production"
  • "Bureaux de contrôle, de vérification, de diagnostic"
afin d'obtenir des informations techniques précises et adaptées pour la mise en œuvre de mesures de protection. Utiliser notre Fiche Outil n°8b Trame de plan d'action spécifique COVID-19, qui contient des recommandations générales ainsi que des recommandations spécifiques liées à votre activité. Se reporter à la question "Mettre à jour son Document Unique d'Evaluation des Risques (DU) et mettre en place son Plan de Continuité d'Activité (PCA)" pour obtenir plus de détails et télécharger cette trame, régulièment mise à jour.




Autres services


Consulter les fiches conseils métiers face au COVID-19 éditées par le Ministère du Travail :

  • "Conseiller clientèle et/ou personnel d'accueil dans le secteur de la banque"
  • "Opérateur en centre d'appels"
  • "Agent de sécurité"
  • "Agent funéraire"
afin d'obtenir des informations techniques précises et adaptées pour la mise en œuvre de mesures de protection. Guide de recommandations de sécurité dans les professions de l'ingénierie, du numérique, du conseil, de l'événementiel et de la formation professionnelle : les syndicats adhérents à la Fédération Syntec ont réalisé un guide de préconisation. Guide sanitaire d'opérateurs de réseaux d'éléctricité et de gaz : un guide de préconisations a été réalisé à destination des employeurs du secteur de l'énergie. Utiliser notre Fiche Outil n°8b Trame de plan d'action spécifique COVID-19, qui contient des recommandations générales ainsi que des recommandations spécifiques liées à votre activité. Se reporter à la question "Mettre à jour son Document Unique d'Evaluation des Risques (DU) et mettre en place son Plan de Continuité d'Activité (PCA)" pour obtenir plus de détails et télécharger cette trame, régulièment mise à jour.





Copyright © - SPST - 2019